Mois: septembre 2015

Nouvelles fraîches du Langtang

Publié le Mis à jour le

Hier et durant 3 jours, le président du comité du Langtang, le secrétaire et d’autres membres avaient rendez vous à Dunche, au pied de la vallée, avec le gouvernement et les responsables du Parc National du Langtang. L’objectif était de trouver des terrains pour la reconstruction des maisons. « Malheureusement », le gouvernement a annoncé l’impossibilité de fournir des terres puisqu’elles sont toutes au sein du Parc National. Une procédure pour avoir l’autorisation de construire sur ces terres est donc en cours, mais, selon Lakpa Tamang Jangba, le secrétaire du Comité, les chances d’aboutissement sont de 1% !
« Nous savons donc maintenant que le gouvernement ne nous aidera pas à la reconstruction des maisons, nous comptons donc sur l’aide de toutes les associations pour nous aider dans cette tâche… »
La 2e phase du plan de reconstruction est donc que chacun utilise une partie de son terrain et choisisse l’emplacement qui lui semble être le plus sûre pour eux et pour l’accueil des trekkeurs.

Depuis 2 jours, les travaux pour réparer le sentier d’accès à la vallée ont commencé. Une vingtaine d’étrangers ont commencé à travailler sur la portion de Ghoratabela à Rimche (la partie basse de la vallée), tandis que 30 à 40 jeunes du Langtang oeuvrent jusqu’à Kyangjin Gompa (partie supérieure et fin de la vallée habitée).
Lakpa Tamang Jangba annonce que tous les murs de manis entre Langtang et Kyangjin Gompa ont été reconstruit. La remise en état des lieux religieux est très importante pour les habitants, les monastères seront eux aussi remis en état ou reconstruits dans un second temps.

Environ 80 à 100 personnes sont remontées dans leurs villages, le Comité leur a envoyé de la nourriture pour 4 mois. Ce sont principalement des vieilles personnes incapable de s’adapter à la pollution de Kathmandu et des bergers de yaks.

Récemment, la plupart des habitants du Langtang réfugiés à Yellow Gompa à Kathmandu ont suivi différentes formations de guide, plombier, électricien, management de petits hôtels, etc pour que leurs compétences soient reconnues des institutions gouvernementales.

Le gros projet de reconstruction de toutes les maisons commencera vraiment en février 2016, car ils n’ont pas les moyens de passer l’hiver là haut sous la neige.

Ils ont donc encore besoin de notre aide financière, faites passez le message autour de vous !!!

Publicités